Hommage a eux !

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

RAIIDEN   Hommage a eux ! 15 Ce jour à 15:53

Salut a tous

Je vous ecrie se topic aujourd'hui pour vous rappelle tous le gent qui son mort pour une juste cause (che guevera ,patrice lumumba ,ibn badis etc...)

Hommage a eux ! merci de vous etre battu pour une juste cause

on a souvent tendance a oublie tous se qui se son battu pour un monde meilleur

BIen A vous

Hommage a eux ! 1/15 20/11/2009 à 15:55
La juste cause des uns n'est pas forcément celle des autres. Smile
Hommage a eux ! 2/15 20/11/2009 à 16:02
Oui tu as raison, vive Fidel Castro, aussi, quand il sera mort ?
Vive Adolf Hitler aussi, puisque pour certains il s'est battu pour une juste cause ...

Sifflote
Rose_ 
Hommage a eux ! 3/15 20/11/2009 à 16:06
Laisse moi rire =)
Rien que pour le Che, renseigne toi.
Hommage a eux ! 4/15 20/11/2009 à 16:06
A partir du moment ou l'on se bat pour défendre les droits de l'homme, je pense que ca peut etre considéré comme une juste cause (juste dans le sens de justice, avec pour référence la declaration universelle des droits de l'homme). Donc vive Gandhi, vive ML King, et tous les oubliés qui se sont battus pour nos droits.
Hommage a eux ! 5/15 20/11/2009 à 16:12
Rose_ a écrit :

Laisse moi rire =)
Rien que pour le Che, renseigne toi.


Ernesto Guavara est né à Rosario, dans le sud de l'Argentine, en 1928... Sa famille est très bourgeoise et, sauf contre-ordre, sa vie, aurait dû être assez banale... Mais voilà, notre ami souffrait de terribles crises d'asthmes (qui le gêneront jusqu'à la fin de sa vie) et, au lieu de le faire sortir, voir le grand air, il se retrouve cloisonné chez lui, plongé dans sa bibliothèque, où il se cultive énormément. Mais un jour, ses parents lui disent, vas-y, va t'éclater, sort ! Alors, le petit Ernestito prend son vélo et découvre la misère de son pays dans le quartier pauvre pas loin de chez lui. Il joue au foot, au golf, il nage, bref, le grand air et le sport, c'était la solution. Il se mettra même au rugby ! Vers 17 ans, avec un pote, il parcours l'Amérique Latine (des Andes) à moto (Bolivie, Pérou, Chili...), et tout doucemnent, on sent une mentalité de plus en plus'aventurière'et'responsable'chez notre futur guérillero. Ensuite, il fera des études de médecine à Buenos Aires, il fera une interruption pour visiter une léproserie (sa colère monte, on sent qu'il ne reste pas indifférent face au Système, la pauvreté, l'impérialisme,... Toutes ces choses le hantent...)... Il termine ses études, doctorat, bref, le citoyen le plus respectable d'Argentine...
Après ça, il part en voyage, il rencontre quelques révolutionnaires (dont sa première femme), et rencontre Fidel Castro en 56, ce dernier venait d'être amnistié par le dictateur cubain Batista, celui que Castro tentait en vain de renverser... Castro preparait la révolution cubaine à partir du Mexique, où il était posté. Ce dernier manquait d'un médecin, Ernesto se propose directement, et le voilà embarqué ! Castro achète un yacht de 12 m conçu pour 25 personnes et met 82 révolutionnaires, munitions et vivres dedans ! Le voyage fut éprouvant, tempêtes et inconfortabilité... Finalement, le bateau s'échoue à moitié du coté sud-est de Cuba, dans la désormais célèbre Sierra Maestra... Là, les hommes organiseront leur révolution avec beaucoup de difficultés et de pertes... Ils se retrouveront même à à peine une vingtaine à un moment (contre les milliers d'hommes de Batista...). le'Che', après un acte héroïque (l'incendie ultra-risqué d'un hangar), sera nommé'Commandante'par Fidel, lequel lui confiera une partie de ses hommes et crééra donc plusieurs groupes qui les mèneront à la victoire... Le peuple est avec eux, ils parcours cuba, avancent, reculent... jusqu'en 1959, où il prennent enfin La Havane, le pays est libéré.
Avant la révolution, le pays était un foyer à magouilles, prostitution, pour riches amerloques, les Américains maitrisaient le pays (depuis que les Américains les avaient aidés à prendre leur indépendance face aux Espagnols, début 20e). Evidemment, le Batista, n'était qu'un (sale) pion, dirigés par les USA (et ces derniers le laissant aussi mener sa petite dictature de chiotte).
Bref, la révolution permis, la nationalisation de toutes les entreprises (précédemment américaines), et évidemment un espoir pour le pays, qui avait retrouvé une certaine joie de vivre. (dans le futur, on découvrira le Fidel Castro'dictateur', éliminant systématiquement ses opposants, mais, néanmoins, il ne faut pas nier, l'évolution considérable du pays depuis l'arrivée de Castro (scolarisation, commerce). Mais je ne vais pas trop m'aventurer dans tout ça, retrouvons notre Commandante, qui sera nommé Ministre de la Banque nationale cubaine, et puis plus tard ministre de l'industrie.

Le Che, lui, est un révolutionnaire... Quand Castro a pris le pouvoir à Cuba, il s'est déclaré Marxiste-Léniniste, et voilà, tout va bien, Cuba est socialiste, communiste, bref, un petit poulain de l'URSS et de la Chine... Le Che veut plus... Il veut la révolution PARTOUT ! Il se met à voyager, dans des conférences internationales, ses idées sont claires : LIBERER LES OPPRIMES. Il imagine une sorte de fraternité entre tous les pays socialistes du monde, les plus gros aidant les petits à sortir de leur misère, leur dictature ou autre. (c'est ce que l'on appelle un utopiste, mais merde, au moins ce gars là, il a essayé !). Bref, il veut des Vietnam partout (comme il dit), Asie, Afrique, Amérique Latine... "La lutte contre l'impérialisme pour rompre les liens coloniaux et néo-coloniaux, qu'elle soit menée avec des armes politiques, des armes réelles ou avec les deux à la fois, n'est pas sans lien avec la lutte contre le retard et la misère ; toutes deux sont des étapes sur une même route menant à la création d'une société nouvelle, à la fois riche et juste. (...) ", dit il dans son discours au Séminaire économique de solidarité afroasiatique, en février 1965 à Alger.
Bref, entre le Che et Fidel Castro, c'est plus trop le grand amour... Quand le Che Guevara rentre de son tour du monde, il veut aller se battre au Congo, pour sauver le pays du néo-colonialisme, de l'anarchie que le pays subit juste après le retrait des Belges (et toujours maintenant). Le Che fait ses adieus à Cuba, il est brouillé avec Fidel, il n'est plus ministre. Il part donc avec 120 cubains (plutot des Cubains noirs, anciens esclaves), au Congo (sur place, des Russes et des Chinois soutenaient déjà les rebelles). Mais là, c'est un échec total... Cette épisode de l'Histoire congolaise (la tentative de révolution), fit 500 000 morts...

Le Che rentre donc bredouille à Cuba, clandestienement bien sûr, et cherche ailleurs... En novembre'66, il part faire la révolution en Bolivie, (dans son optique de créer'des foyers révolutionnaires en Amérique Latine'). Sur place, l'attendent moins de monde que prévu : une dizaine de guérilleros cubains, péruviens ou boliviens. En effet, le Parti Communiste Bolivien devait son soutien à le rébellion mais, sur ordre de Moscou, ils durent arrêter la propagande et stopper toute activité. Voilà donc la situation : le Che a à peine une vingtaine d'hommes pour renverser un gouvernement... A ce moment, la CIA et le gouvernement bolivien s'entend sur ce point : liquider le Che Guevara. La petite bande du Che, dans le fond de la forêt se retrouve traquée par 4000 soldats boliviens équipés et entrainés par les amerloques. Après un petit temps, les hommes mourants, des captures, le Che souffrant de son asthme, la fin approche...
Les responsables de la mort du Che sont toujours assez ambigus... Pourquoi ?


Fidel Castro est suspecté d'avoir poussé à la capture du Che, ces derniers étant brouillés (et comme Fidel éliminent tous ses opposants, pourquoi pas son meilleur pote ?). Et si on croit tellement que ce sont les Amerloques, la CIA qui l'ont indirectement assassiné, c'est parce que Castro a amplifié la mythe du martyr Che Guevara, assassiné par l'Impérialisme, et donc on ne peut que espérer que ce ne soit que des ricains... (même si des cubains, anciens amis de Castro, certifient la responsabilité de Castro dans la mort du Che)...
D'autre part, ils y auraient des amis, qui l'auraient'vendus'. En Bolivie, plusieurs de ses compagnons révolutionnaires furent attrapés... Il y eut aussi un journaliste français, Régis Debray, qui écrivait un peu sur le Che, et qui le connaissait personnellement. quant à l'interrogatoire on lui demande ;'Où est-il ? ', Debray dit'je ne sais pas; je ne le connais pas, je ne l'ai pas vu, je suis journaliste... 'Puis un autre type, un révolutionnaire de la bande, se fait interroger, il nie; puis il se lâche quand on lui montre la photo de ses enfants et sa femme... Il dit tout tout tout, les endroits secrets, où se trouve le Che, sous quel nom... la totale. Et paraît-il, là, Régis Debray, aurait fait la balance, et se serait lui aussi mit à faire le collabo, et aurait confirmer toutes sortes d'infos, et même à en dire plus... Il y a des documents de la CIA disant : "Debray a confirmé ce que les autres avaient dit, il nous a dit ça ça ça... ".

Enfin bref, le Che se fait capturer, presque sans plus aucune résistance, il dit : "Je suis Che Guevara. Ne vous inquiétez pas. Tout est terminé. " Dès lors, les Boliviens sont tous fiers, fiers mais ils pètent tous de trouille quant à savoir qui va devoir loger la balle dans le corps du héros international... Un seul petit con de sergent, Mario Teran se propose. Lorsqu'il doit se mettre à l'ouvrage, il se saoûle la gueule, ivre et apppeuré, il rentre dans la pièce où est attaché le Che, le Che lui lance : "Tire, poltron, c'est un homme que tu vas tuer !" le soldat tire à deux reprises et le Che s'effondre les yeux grands ouverts. Pour prouver la mort du révolutionnaire, les Boliviens le nettoyent, le sapent, l'embellissent presque, pour que tout le monde voit bien qui est mort... Mais malchance pour ces derniers, leur action amplifiera le mythe, le Che deviendra un MARTYR, et non pas un trophée de chasse des valheureux cubains...


Pourquoi l'appelle t'on "Che" ?

C'est le nom que donne les cubains aux Argentins.


Pourquoi est-ce qu'on se fait assassiner dès qu'on veut faire changer les choses dans ce satané monde ?

Ghandi, Malcom X, les Kennedy, Lumumba, Che Guevara,..... mais m**** à la fin ! Je ne sais pas répondre à la question, c'est incompréhensible, insensé.

Les facteurs qui ont fait de lui le 'mythe des mythes' :

1) L'homme qu'on connait et tous ses bienfaits et tentatives.

2) Le photo d'Alberto Korda, qu'un rédacteur en chef italien retrouva dans un tiroir peu après la mort du Che, et puis qui en fit des posters. Cette photo qui fut teintée à toutes le sauces, est le symbole de TOUTES les révolutions, on la brandit dès qu'on est pas d'accord ! Il y a marketing foudroyant avec cette image (t-shirts, tasses, drapeaux,...)

3) Rage Against The Machine, un super groupe qui a eu le mérite d'être un des groupes les plus engagés de tous les temps, tout en étant signés sur une grosse major (Sony music). Et le Che fit la couverture de leur single "Bombtrack", la toute première chanson de leur première album, il fut leur emblème (t-shirt,...), pendant quelques années...

4) La chanson de Carlos Puebla : "Hasta Siempre" (reprise très nullement par Natalie Cardone). Allez tous la télécharger, qu'on l'entende partout !

5) bah, c'est une vraie légende, quoi ! c'est tout !



Sa te va ?
Hommage a eux ! 6/15 20/11/2009 à 16:15
Quel copier - coller !!! T'aurais pu te justifier tout seul nan ?
Hommage a eux ! 7/15 20/11/2009 à 16:17
RAIIDEN a écrit :
Sa te va ?

Rechercher quelque chose sur Internet, c'est assez simple. Et puis c'est "ça te va"
Hommage a eux ! 8/15 20/11/2009 à 16:21
EMKEY_CésR a écrit :

Quel copier - coller !!! T'aurais pu te justifier tout seul nan ?


Oui mais j'avais trop envie lol
Hommage a eux ! 9/15 20/11/2009 à 16:22
Un article dithyrambique sur un personnage ne donne pas une vision objective de l'Histoire, sur internet on trouve tout et son contraire ! Ernesto Guevara était un personnage brutal et sanguinaire voulant imposer le communisme dans le monde entier. Ce n'est pas plus un héros qu'un Staline.
Hommage a eux ! 10/15 20/11/2009 à 17:00
RAIIDEN a écrit :

Rose_ a écrit :

Laisse moi rire =)
Rien que pour le Che, renseigne toi.


Ernesto Guavara est né à Rosario, dans le sud de l'Argentine, en 1928... Sa famille est très bourgeoise et, sauf contre-ordre, sa vie, aurait dû être assez banale... Mais voilà, notre ami souffrait de terribles crises d'asthmes (qui le gêneront jusqu'à la fin de sa vie) et, au lieu de le faire sortir, voir le grand air, il se retrouve cloisonné chez lui, plongé dans sa bibliothèque, où il se cultive énormément. Mais un jour, ses parents lui disent, vas-y, va t'éclater, sort ! Alors, le petit Ernestito prend son vélo et découvre la misère de son pays dans le quartier pauvre pas loin de chez lui. Il joue au foot, au golf, il nage, bref, le grand air et le sport, c'était la solution. Il se mettra même au rugby ! Vers 17 ans, avec un pote, il parcours l'Amérique Latine (des Andes) à moto (Bolivie, Pérou, Chili...), et tout doucemnent, on sent une mentalité de plus en plus'aventurière'et'responsable'chez notre futur guérillero. Ensuite, il fera des études de médecine à Buenos Aires, il fera une interruption pour visiter une léproserie (sa colère monte, on sent qu'il ne reste pas indifférent face au Système, la pauvreté, l'impérialisme,... Toutes ces choses le hantent...)... Il termine ses études, doctorat, bref, le citoyen le plus respectable d'Argentine...
Après ça, il part en voyage, il rencontre quelques révolutionnaires (dont sa première femme), et rencontre Fidel Castro en 56, ce dernier venait d'être amnistié par le dictateur cubain Batista, celui que Castro tentait en vain de renverser... Castro preparait la révolution cubaine à partir du Mexique, où il était posté. Ce dernier manquait d'un médecin, Ernesto se propose directement, et le voilà embarqué ! Castro achète un yacht de 12 m conçu pour 25 personnes et met 82 révolutionnaires, munitions et vivres dedans ! Le voyage fut éprouvant, tempêtes et inconfortabilité... Finalement, le bateau s'échoue à moitié du coté sud-est de Cuba, dans la désormais célèbre Sierra Maestra... Là, les hommes organiseront leur révolution avec beaucoup de difficultés et de pertes... Ils se retrouveront même à à peine une vingtaine à un moment (contre les milliers d'hommes de Batista...). le'Che', après un acte héroïque (l'incendie ultra-risqué d'un hangar), sera nommé'Commandante'par Fidel, lequel lui confiera une partie de ses hommes et crééra donc plusieurs groupes qui les mèneront à la victoire... Le peuple est avec eux, ils parcours cuba, avancent, reculent... jusqu'en 1959, où il prennent enfin La Havane, le pays est libéré.
Avant la révolution, le pays était un foyer à magouilles, prostitution, pour riches amerloques, les Américains maitrisaient le pays (depuis que les Américains les avaient aidés à prendre leur indépendance face aux Espagnols, début 20e). Evidemment, le Batista, n'était qu'un (sale) pion, dirigés par les USA (et ces derniers le laissant aussi mener sa petite dictature de chiotte).
Bref, la révolution permis, la nationalisation de toutes les entreprises (précédemment américaines), et évidemment un espoir pour le pays, qui avait retrouvé une certaine joie de vivre. (dans le futur, on découvrira le Fidel Castro'dictateur', éliminant systématiquement ses opposants, mais, néanmoins, il ne faut pas nier, l'évolution considérable du pays depuis l'arrivée de Castro (scolarisation, commerce). Mais je ne vais pas trop m'aventurer dans tout ça, retrouvons notre Commandante, qui sera nommé Ministre de la Banque nationale cubaine, et puis plus tard ministre de l'industrie.

Le Che, lui, est un révolutionnaire... Quand Castro a pris le pouvoir à Cuba, il s'est déclaré Marxiste-Léniniste, et voilà, tout va bien, Cuba est socialiste, communiste, bref, un petit poulain de l'URSS et de la Chine... Le Che veut plus... Il veut la révolution PARTOUT ! Il se met à voyager, dans des conférences internationales, ses idées sont claires : LIBERER LES OPPRIMES. Il imagine une sorte de fraternité entre tous les pays socialistes du monde, les plus gros aidant les petits à sortir de leur misère, leur dictature ou autre. (c'est ce que l'on appelle un utopiste, mais merde, au moins ce gars là, il a essayé !). Bref, il veut des Vietnam partout (comme il dit), Asie, Afrique, Amérique Latine... "La lutte contre l'impérialisme pour rompre les liens coloniaux et néo-coloniaux, qu'elle soit menée avec des armes politiques, des armes réelles ou avec les deux à la fois, n'est pas sans lien avec la lutte contre le retard et la misère ; toutes deux sont des étapes sur une même route menant à la création d'une société nouvelle, à la fois riche et juste. (...) ", dit il dans son discours au Séminaire économique de solidarité afroasiatique, en février 1965 à Alger.
Bref, entre le Che et Fidel Castro, c'est plus trop le grand amour... Quand le Che Guevara rentre de son tour du monde, il veut aller se battre au Congo, pour sauver le pays du néo-colonialisme, de l'anarchie que le pays subit juste après le retrait des Belges (et toujours maintenant). Le Che fait ses adieus à Cuba, il est brouillé avec Fidel, il n'est plus ministre. Il part donc avec 120 cubains (plutot des Cubains noirs, anciens esclaves), au Congo (sur place, des Russes et des Chinois soutenaient déjà les rebelles). Mais là, c'est un échec total... Cette épisode de l'Histoire congolaise (la tentative de révolution), fit 500 000 morts...

Le Che rentre donc bredouille à Cuba, clandestienement bien sûr, et cherche ailleurs... En novembre'66, il part faire la révolution en Bolivie, (dans son optique de créer'des foyers révolutionnaires en Amérique Latine'). Sur place, l'attendent moins de monde que prévu : une dizaine de guérilleros cubains, péruviens ou boliviens. En effet, le Parti Communiste Bolivien devait son soutien à le rébellion mais, sur ordre de Moscou, ils durent arrêter la propagande et stopper toute activité. Voilà donc la situation : le Che a à peine une vingtaine d'hommes pour renverser un gouvernement... A ce moment, la CIA et le gouvernement bolivien s'entend sur ce point : liquider le Che Guevara. La petite bande du Che, dans le fond de la forêt se retrouve traquée par 4000 soldats boliviens équipés et entrainés par les amerloques. Après un petit temps, les hommes mourants, des captures, le Che souffrant de son asthme, la fin approche...
Les responsables de la mort du Che sont toujours assez ambigus... Pourquoi ?


Fidel Castro est suspecté d'avoir poussé à la capture du Che, ces derniers étant brouillés (et comme Fidel éliminent tous ses opposants, pourquoi pas son meilleur pote ?). Et si on croit tellement que ce sont les Amerloques, la CIA qui l'ont indirectement assassiné, c'est parce que Castro a amplifié la mythe du martyr Che Guevara, assassiné par l'Impérialisme, et donc on ne peut que espérer que ce ne soit que des ricains... (même si des cubains, anciens amis de Castro, certifient la responsabilité de Castro dans la mort du Che)...
D'autre part, ils y auraient des amis, qui l'auraient'vendus'. En Bolivie, plusieurs de ses compagnons révolutionnaires furent attrapés... Il y eut aussi un journaliste français, Régis Debray, qui écrivait un peu sur le Che, et qui le connaissait personnellement. quant à l'interrogatoire on lui demande ;'Où est-il ? ', Debray dit'je ne sais pas; je ne le connais pas, je ne l'ai pas vu, je suis journaliste... 'Puis un autre type, un révolutionnaire de la bande, se fait interroger, il nie; puis il se lâche quand on lui montre la photo de ses enfants et sa femme... Il dit tout tout tout, les endroits secrets, où se trouve le Che, sous quel nom... la totale. Et paraît-il, là, Régis Debray, aurait fait la balance, et se serait lui aussi mit à faire le collabo, et aurait confirmer toutes sortes d'infos, et même à en dire plus... Il y a des documents de la CIA disant : "Debray a confirmé ce que les autres avaient dit, il nous a dit ça ça ça... ".

Enfin bref, le Che se fait capturer, presque sans plus aucune résistance, il dit : "Je suis Che Guevara. Ne vous inquiétez pas. Tout est terminé. " Dès lors, les Boliviens sont tous fiers, fiers mais ils pètent tous de trouille quant à savoir qui va devoir loger la balle dans le corps du héros international... Un seul petit con de sergent, Mario Teran se propose. Lorsqu'il doit se mettre à l'ouvrage, il se saoûle la gueule, ivre et apppeuré, il rentre dans la pièce où est attaché le Che, le Che lui lance : "Tire, poltron, c'est un homme que tu vas tuer !" le soldat tire à deux reprises et le Che s'effondre les yeux grands ouverts. Pour prouver la mort du révolutionnaire, les Boliviens le nettoyent, le sapent, l'embellissent presque, pour que tout le monde voit bien qui est mort... Mais malchance pour ces derniers, leur action amplifiera le mythe, le Che deviendra un MARTYR, et non pas un trophée de chasse des valheureux cubains...


Pourquoi l'appelle t'on "Che" ?

C'est le nom que donne les cubains aux Argentins.


Pourquoi est-ce qu'on se fait assassiner dès qu'on veut faire changer les choses dans ce satané monde ?

Ghandi, Malcom X, les Kennedy, Lumumba, Che Guevara,..... mais m**** à la fin ! Je ne sais pas répondre à la question, c'est incompréhensible, insensé.

Les facteurs qui ont fait de lui le 'mythe des mythes' :

1) L'homme qu'on connait et tous ses bienfaits et tentatives.

2) Le photo d'Alberto Korda, qu'un rédacteur en chef italien retrouva dans un tiroir peu après la mort du Che, et puis qui en fit des posters. Cette photo qui fut teintée à toutes le sauces, est le symbole de TOUTES les révolutions, on la brandit dès qu'on est pas d'accord ! Il y a marketing foudroyant avec cette image (t-shirts, tasses, drapeaux,...)

3) Rage Against The Machine, un super groupe qui a eu le mérite d'être un des groupes les plus engagés de tous les temps, tout en étant signés sur une grosse major (Sony music). Et le Che fit la couverture de leur single "Bombtrack", la toute première chanson de leur première album, il fut leur emblème (t-shirt,...), pendant quelques années...

4) La chanson de Carlos Puebla : "Hasta Siempre" (reprise très nullement par Natalie Cardone). Allez tous la télécharger, qu'on l'entende partout !

5) bah, c'est une vraie légende, quoi ! c'est tout !



Sa te va ?


J'ai tout lu !!!! ... 2 Chinois
Hommage a eux ! 11/15 20/11/2009 à 17:31
"kthxbye" ...

Nan je déconne..
Hommage a eux ! 12/15 20/11/2009 à 17:37
Y a eu des cons et des gentils. Sans eux, on serait peut être dans un monde différent.
Hommage a eux ! 13/15 20/11/2009 à 17:38
Ouais, ouais, ouais.
Hommage a eux ! 14/15 20/11/2009 à 18:00
on va dire que ça part d'une bonne intention mais pour le Che c'est vrai que ça fait grincer des dents
Hommage a eux ! 15/15 20/11/2009 à 18:34
MDR
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne